Le selvedge denim : qu’est ce que c’est ?

Jargon uniquement connu auparavant par les professionnels et les grands connaisseurs du textile, le terme « « selvedge denim » a été popularisé dans les blogs de la mode masculine au début des années 2000. Selvedge est la contraction de l’anglais « self-finished edge », traduit littéralement par « bordure finie sur elle-même ». Le terme est utilisé pour désigner une toile de jean dont les bordures des deux côtés sont finies et renforcées. Il se reconnait donc par sa lisière uniforme au tissu lui-même. Cette manière de tisser évite au jean de s’effilocher et lui donne ainsi une finition plus nette.

L’histoire derrière le selvedge denim

C’est à la fin des années 1800 que cette technique de tissage a connu un grand succès aux Etats-Unis. À cette époque les métiers à tisser pouvaient produire un tissu sergé, très serré avec les extrémités renforcées. Avec la venue des machines provenant d’Europe, entre autres de la Suisse, du Belgique, de l’Allemagne et de l’Italie, les producteurs américains utilisaient des fils de couleurs pour renforcer les bordures. Cette méthodes rend les tissus facilement reconnaissable. Bien que le selvedge denim provienne des Etats-Unis, le Japon est devenu le premier producteur de selvedge au fil des années. Le Japon a acquis la technique américaine et l’a combiné avec leur propre savoir-faire en matière de tissage de jean. Délaissé durant le XXème siècle, dû au remplacement des métiers à tisser par des machines industrielles et modernes, le selvedge denim fait ensuite son grand retour au cours des années 80.

Des caractéristiques uniques des jeans selvedge

La grande différence qu’un pantalon selvedge présente, par rapport au denim normal, est qu’il ne s’effiloche pas. De ce fait, il a une finition plus propre et plus esthétique qu’un jean classique. La bordure finie donne aussi au denim un caractère solide et lourd. En effet pour le selvedge, le poids d’une toile est de 12 à 16 oz. Les jeans selvedge ont alors une résistance non-négligeable.

Une autre caractéristique du selvedge est qu’il a un charme authentique, avec une laize nettement inférieure à celle des tissus industriels. Tissu de grande qualité, il a également une durée de vie plus longue et acquiert même un charme unique avec le temps, du fait de sa forte densité.

Le selvedge : une technique de tissage artisanal

La fabrication d’une toile selvedge se fait par l’intermédiaire d’un métier à tisser à vitesse lente. Pour avoir la toile et la bordure finie, les fils de trame (de couleur blanche) et les fils de chaîne (de couleur bleue) sont enchevêtrés par des mouvements d’allers-retours. Ces mouvements sont exécutés par la navette, un objet qui n’existe que sur les métiers vintage. C’est le mouvement d’aller-retour qui crée la boucle aux extrémités du tissu permettant ainsi d’avoir le selvedge. Le selvedge denim est un tissu essentiellement artisanal, du fait que les machines industrielles ne permettent pas d’avoir une bordure verrouillée. A cause de la vitesse de tissage élevée et de la technique du jet d’air, les fils se trouvent propulser par un aller simple.

Comment porter du velours ? Conseils et astuces pour homme
Pourquoi et comment assortir son look a sa couleur de cheveux ?